Feb
27
Pompons et combat anti-fourrure pour nos accessoires

Pompons et combat anti-fourrure, parce qu'ils le valent tellement.

Pourquoi pompons et combat anti-fourrure ? Pour marquer notre engagement pour la protection des animaux.
À noter que l'industrie de la laine n'est pas anodine dans l'impact écologique. Nous parlons bien de récupérer des pelotes vouées à devenir des déchets. N'achetez pas de la laine pour faire des pompons, l'objectif ne serait pas atteint.

L'atelier pompons et combat anti-fourrure

D'abord trouver des pelotes… premier réflexe : demander à quelqu'un qui tricote, si c'est possible. En général, deux trois pelotes orphelines trainent au fond de leur sac. Nous avons besoin de 2 plaques en carton du type des calendriers rigides que l'on reçoit annuellement ; de pelotes, même dépareillées et d'une paire de ciseaux. Nous pouvons coller d'autres matières sur les pompons, mais il les faut bio-dégradables ; ainsi que la colle utilisée.

Harmoniser nos pompons

Dorénavant, à chaque fois que fourrure il y a, talons nous détournerons de la boutique. Ensuite, participons à appuyer la tendance hand made. À partir de là et en glanant les plus belles chutes de laines chez quelques passionnées ; vous pourrez accessoriser quelques parkas sans fourrure, bonnets sans pompons. Vous pourrez également réaliser toutes sortes de petits pompons, accessoires des sacs que vous aurez aussi réalisés vous même. Heureusement de nombreuses Maisons ont compris l'enjeu, voire sont carrément impliquées. Nous soutenons ce mouvement anti-fourrure.

Animaux pompons

Une façon amusante d'initier les plus jeunes. En faisant bien attention de leur expliquer les principes de base : pas d'achat, de la colle et des ajouts bio-dégradables. Montrez une première fois à vos petits bouts. Surtout comment ne pas s'emmêler les fils (faire des petites pelotes au préalable). Regardez-les faire ensuite, vous serez impressionnés tant ils ont d'imagination. Toujours  leur immiscer l'idée  qu'ainsi ils se détournent de l'idée de faire du mal à un animal, puisqu'ils montrent comment faire sans fourrure.

Pompons et combat anti-fourrure, parce qu’ils le valent tellement.

Pourquoi pompons et combat anti-fourrure ? Pour marquer notre engagement pour la protection des animaux.

À noter que l’industrie de la laine n’est pas anodine dans l’impact écologique. Nous parlons bien de récupérer des pelotes vouées à devenir des déchets. N’achetez pas de la laine pour faire des pompons, l’objectif ne serait pas atteint.

L’atelier pompons et combat anti-fourrure

D’abord trouver des pelotes… premier réflexe : demander à quelqu’un qui tricote, si c’est possible. En général, deux trois pelotes orphelines trainent au fond de leur sac. Nous avons besoin de 2 plaques en carton du type des calendriers rigides que l’on reçoit annuellement ; de pelotes, même dépareillées et d’une paire de ciseaux. Nous pouvons coller d’autres matières sur les pompons, mais il les faut bio-dégradables ; ainsi que la colle utilisée.

Harmoniser nos pompons

Dorénavant, à chaque fois que fourrure il y a, talons nous détournerons de la boutique. Ensuite, participons à appuyer la tendance hand made. À partir de là et en glanant les plus belles chutes de laines chez quelques passionnées ; vous pourrez accessoriser quelques parkas sans fourrure, bonnets sans pompons. Vous pourrez également réaliser toutes sortes de petits pompons, accessoires des sacs que vous aurez aussi réalisés vous même. Heureusement de nombreuses Maisons ont compris l’enjeu, voire sont carrément impliquées. Nous soutenons ce mouvement anti-fourrure.

Animaux pompons

Une façon amusante d’initier les plus jeunes. En faisant bien attention de leur expliquer les principes de base : pas d’achat, de la colle et des ajouts bio-dégradables. Montrez une première fois à vos petits bouts. Surtout comment ne pas s’emmêler les fils (faire des petites pelotes au préalable). Regardez-les faire ensuite, vous serez impressionnés tant ils ont d’imagination. Toujours  leur immiscer l’idée  qu’ainsi ils se détournent de l’idée de faire du mal à un animal, puisqu’ils montrent comment faire sans fourrure.